« L'enseignement devrait être ainsi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimable mais jamais comme une contrainte pénible. » A. Einstein

Non çe n’est pas une mauvaise blague, je ne me suis pas non plus trompé en écrivant mon titre. L’univers aurait bel et bien une « odeur » de rhum et un « gout » de framboise. C’est en tout cas le résultat avancé par une équipe de l’institut Max Planck, qui a braqué un radiotélescope sur le centre de notre Galaxie. Le signal obtenu (outre les composants classiques que sont ceux de notre univers), montre la présence d’environs 50 molécules organiques différentes.

Le principal objectif de cette équipe est d’observer la formation de molécules organiques dans l’espace, pour appuyer la thèse de la panspermie, qui suppose que la vie sur terre serait d’origine extra-terrestre.


Attention ! contenu scientifique

Explication de la technique utilisée :

L’approche de ces scientifiques se base sur la technique de la spectroscopie. Cette technique part du principe que les molécules émettent de la lumière lorsque les élément qui la composent passent d’un état excité à un état stable. L’ensemble des fréquences des ondes de lumière émises par une molécule constitue son spectre et est caractéristique de celle-ci. Tout comme une empreinte digitale est commune à chaque personne, chaque molécule a son propre spectre. Ce spectre est émis dans l’espace et peut donc être détecté par un satellite (très précis pour se débarrasser du bruit).

Ces molécules sont synthétisées au voisinage immédiat des protoétoiles (une accumulation de gaz s’écroulant sous son propre poids pour ensuite former une étoile) où un gaz de forte densité mais de faible température (environs 10K, soit -263°) est fortement irradié par les rayons cosmiques dont l’énergie permet la formation de ces molécules complexes.

Les trois principales molécules découvertes par cette équipe sont l’aminoacetonitrile (NH2CH2CN) représenté Fig. 1; le formiate d’éthyle (C2H5OCHO) représenté Fig. 2 et le  propyl cyanide (C3H7CN).

Le formiate d’éthyle est la molécule qui a suscité le plus d’intérêt car on la retrouve en grande partie dans les framboises, et est à l’origine de l’odeur du rhum.

Ce qui est évidemment incroyable c’est le fait de retrouver des molécules organiques connues pour contribuer à la vie terrestre au beau milieu de notre galaxie, ce qui conforte évidemment la théorie de la panspermie.

Figure 1

Figure 2

Figure 3

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :